• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Un premier Noël sans mon frère

Un premier Noël sans mon frère - Darin Cortez

Mon frère Michel est opérateur de machinerie lourde. Il a presque toujours travaillé dans le coin mais depuis deux ans, il travaille à Edmonton en Alberta, et il adore ça. Il dit que les salaires sont beaucoup plus élevés et que les conditions de travail sont excellentes. L’année passée pour les fêtes il est revenu passer quelques jours avec nous. Cette année par contre, il va passer Noël là-bas. En février, il a rencontré Sandy. Une femme merveilleuse qui occupe un emploi infirmiere dans un hôpital de St. Albert, en banlieue d’Edmonton. Il est venu nous la présenter durant ses vacances l’été dernier. Alors ils passeront donc les Fêtes dans sa famille. Ça va être vraiment bizarre de réveillonner pour la première fois sans mon grand frère. Il faut dire que Michel est de deux ans mon aîné. Quand nous étions jeunes, nous étions inséparables. Les parties de hockey dans la rue, les batailles de balles de neige, les courses de vélos ou la fabrication de boîtes à savon, on faisait tout ensemble. Quand il jouait au baseball j’étais son plus grand fan. Lui, il assistait à presque tous mes matchs de soccer. C’était le meilleur frère qu’un garçon pouvait espérer avoir. Ensuite nos obligations et le travail nous ont un peu éloignés. Étant le parrain de mon fils Zachary, il ne manquait jamais l’occasion de passer à la maison. Aujourd’hui on se téléphone régulièrement. C’est un peu plus difficile quand il est sur les chantiers mais dès qu’il retourne chez lui, il appelle toujours pour prendre de nos nouvelles. Aussi, je ne sais pas si tu vas lire ce mot mon frère mais, je voulais que tu saches que même si tu n’es pas avec nous pour le souper de Noël, je te garderai une place à côté de moi à la table… Et évidemment, je mangerai ta part de gâteau à ta santé !!! Joyeux Noël mon frère, je t’aime !!!

À propos de l’auteur :

author

Salut, moi c’est Darin! Mes passions sont l’histoire et la géographie : j’espère d’ailleurs avoir plus souvent l’occasion de couvrir ces sujets sur mon blogue actuel. Cela dit, pour le moment, mon blogue est un très sympathique journal de bord – voilà pourquoi je parle de pleins de sujets diversifiés qui touche ma vie personnelle. Mon mot d’ordre : l’originalité! C’est pourquoi je porte (presque!) toujours un nœud papillon : ça fait jaser!